top of page

Chronologie - 1942

Chronologie de l'année 1942

Des bombardiers en piqué Douglas SBD-3 "Dauntless" de l'US Navy de l'escadron de reconnaissance VS-8 du porte-avions USS Hornet (CV-8) s'approchant du croiseur lourd japonais en feu Mikuma pour effectuer la troisième série d'attaques contre lui, pendant la bataille de Midway , 6 juin 1942. © Escadron de reconnaissance 8 (VS-8), US Navy / 6 juin 1942 / Wikimedia Commons / Domaine public

Janvier


1er janvier

• France : parachutage de Jean Moulin en zone libre.


5 janvier

• Front de l'Est : contre l'avis du général Joukov, Staline ordonne une contre-offensive générale sur l'ensemble du front.


8 janvier

• Front de l'Est : Début de l'offensive Sychyovsk–Vyazma (ru)

• Front de l'Est : Batailles de Rjev


9 janvier

• Front de l'Est : Début de l'offensive Toropets–Kholm


10 janvier

• Front de l'Est : Début de l'offensive Mozhaysk–Vyazma connu sous le nom d'Opération Jupiter


15 janvier

• Rio de Janeiro : ouverture de la conférence panaméricaine. Excédé par les attaques des sous-marins allemands contre ses navires de commerce, le gouvernement brésilien annonce qu'il rompt ses relations diplomatiques avec les pays de l'Axe.


17 janvier

• Front de l'Est : mort (d'une crise cardiaque) du maréchal Walter von Reichenau (°1884), commandant du GA Sud de la Wehrmacht. C'était un officier compétent, mais contrairement à un certain nombre de ses collègues, il était proche des thèses nazies. Il avait appliqué les consignes de Hitler concernant le caractère idéologique de la guerre à l'Est avec une rigueur impitoyable, ce pourquoi d'ailleurs il était particulièrement apprécié du Führer.


18 janvier

• Front de l'Est : Début de l'offensive aéroportée de Vyazma (ru)


20 janvier

• Berlin : Reinhard Heydrich, chef du RSHA, préside la conférence de Wannsee, qui réunit une quinzaine de dignitaires nazis. Le but de cette conférence est d'organiser la « Solution finale du problème juif » en Europe, c'est-à-dire la déportation à l'Est et l'extermination des Juifs d'Europe. Un procès-verbal est rédigé par Adolf Eichmann.


22 janvier

• Royaume-Uni : mort à Bath de Walter Sickert, peintre impressionniste britannique d'origine allemande (°1860). Considéré comme l'un des peintres britanniques les plus importants de son époque, il a parfois été soupçonné d'être le fameux criminel Jack l'Éventreur.


23 janvier

• Front de l'Est : Début du siège de la poche de Kholm (fin 5 mai)


Février


8 février

• Mort dans un accident d'avion du Dr Fritz Todt (°1891), ministre du Reich pour l'Armement et les munitions et fondateur de l'organisation Todt. Hitler, qui se méfiait des spécialistes, nomma pour le remplacer son architecte favori, Albert Speer (qui avait failli prendre le même avion). Pour une fois l'une des intuitions du Führer s'avéra juste, car Speer va se révéler un excellent organisateur, au point qu'on a pu dire que son action a prolongé la guerre d'un an.

• Front de l'Est : Début du siège de la poche de Demiansk (fin 1er mai)


15 février

• Capitulation de la colonie britannique de Singapour devant l'armée japonaise. La chute de Singapour est un évènement d'une importance considérable, dont le retentissement dépasse même le cadre du présent conflit. C'est l'un des piliers de l'Empire britannique qui s'écroule, et cette défaite est d'autant plus humiliante pour les Britanniques que la forteresse de Singapour était réputée imprenable (personne n'avait songé au Royaume-Uni qu'on puisse l'attaquer par voie de terre, car la jungle était jugée impénétrable par des unités militaires). En humiliant ainsi les Blancs et en prouvant qu'ils n'étaient pas invincibles, les Japonais vont ébranler les fondements même sur lesquels étaient bâtis les empires coloniaux des puissances européennes. La prise de Singapour s'accompagne de massacres commis par les soldats nippons, en particulier à l'égard de la population chinoise. Plus de 10 000 personnes sont tuées.


19 février

• Le sous-marin Surcouf, appartenant aux FNFL, est heurté dans la nuit par un cargo américain en mer des Caraïbes, alors qu'il faisait route vers le Pacifique. Il disparaît avec les 126 membres de son équipage. Le Surcouf était le plus grand sous-marin du monde (sa désignation officielle était d'ailleurs « croiseur sous-marin »). D'un déplacement de 3 300 tonnes, il était armé de 2 pièces de 203 mm et 6 tubes lance-torpilles.


28 février

• Front de l'Est : fin de l'offensive Mozhaysk–Vyazma (Opération Jupiter)


Mars